Autobiographie 5

photos michel dieuzaide 25 sept 09 034

Puis, c’est la construction d’un grand Atelier- Maison ou j’ai toujours du mal à avoir ma place, mais ou je travaille beaucoup finalement. Ensuite ,la mort de ma sœur Violaine, le départ de mon mari de la maison me laissent face à moi-même, les enfants sont déjà partis. Je me retrouve seule pendant 8 ans dans ce lieu qui m’inspire . Je fais vivre cet atelier en travaillant quotidiennement, en y acceuillant de nombreux élèves ( je pensais créer une école mais ce lieu ne m’appartient qu’à moitié), je vis de ma création, c’est difficile, je ne connaissais pas la solitude. Mon travail ne cesse d’évoluer. Je pousse très loin les pièces . Je commence la porcelaine et la peinture , je fais des petits films de la nature et de certaines ambiances autour de chez moi, et sur mon travail ,même si je ne peux en monter que quelques minutes pour faire une présentation de mon travail aux Beaux-Arts de Tarbes. (à suivre)

acrylique sur papier  Une rivière, un arbre

acrylique sur papier
Une rivière, un arbre

porcelaines

porcelaines

acrylique sur papier

acrylique sur papier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s