Autobigraphie 4

Agnès Vardajean Rouch en Afriquejean Renoir, jean Rouch, jean-luc GodartDans le même temps, je découvre le cinéma à travers un écran de télévision noir et blanc dont l’image est souvent agrémentée de flocons de neige, une mauvaise réception….. Le ciné-club de Claude Jean Philippe me permet de découvrir un cinéma qui me passionne, celui de Jean Renoir, de Jean Rouch, d’Agnès Varda (que j’ai rencontrée plus tard avec ma céramique,) de la nouvelle vague,de Misoguchi, de Billy Wilder ,de Bunuel ,de Rossellini, de Fellini,d’ Hitchcock et de tant d’autres réalisateurs que j’ai découvert par la suite. Un art qui me passionne ,qui me nourrit et qui me mène dans les salles dès que j’en ai l’occasion. Le cinema est loin géographiquement mais je sens qu’il est proche de moi. Il y même pour moi un point commun entre la céramique (la mienne peut-être )et le cinema, ce sont des cultures, des expressions de l’oralité, par opposition à la culture de l’écrit, la littérature par exemple. Même si les deux expressions sont d’abord visuelles, ce qui n’est pas contradictoire d’ailleurs. Mon ami Michel Dieuzaide photographe parle quand il prend mes pièces en photos des » bouches « ( à suivre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s